Garder la santé mentale en bonne forme pour éviter la 'banqueroute affective'